stiMA
Coaching professionnel

LE DRH DE LA SEMAINE : FABIEN LABUSSIERE, DRH DE PWC POUR LES ENTREPRENEURS

Eux aussi sont en première ligne : les DRH. Chaque semaine, stiMA le blog leur donne la parole.

 

« Les qualités managériales au premier plan avec le renforcement du travail à distance ». Dans le secteur des services financiers, où les compétences techniques sont extrêmement recherchées, les compétences managériales sont désormais tout autant valorisées. Un changement de culture dont nous parle Fabien Labussiere, le DRH de PwC pour les  Entrepreneurs (entité du réseau PwC qui accompagne les PME et les ETI, très implantée dans les territoires).

 

Maud Aigrain : « Savoir manager est une compétence à valoriser » : en quoi affirmer cela relève d’un changement de culture chez PwC pour les Entrepreneurs ?

 

Fabien Labussiere : PwC pour les Entrepreneurs est un cabinet de services financiers, de conseil et d’expertise technique. Il accompagne ses clients sur des missions qui requièrent, de la part de nos collaborateurs, des connaissances extrêmement pointues ; c’est d’ailleurs cette parfaite maîtrise technique que nos clients viennent chercher quand ils font appel à nous. Historiquement - et je dirai même, logiquement - nous avons donc eu tendance à mettre en avant l'expertise technique dans les décisions de promotions et de recrutements. Depuis plusieurs années, nous essayons de changer ce prisme. L'année écoulée et la généralisation du travail à distance compte tenu du contexte sanitaire nous permet d'accélérer cette transformation. Sans abaisser le niveau d’exigence sur les questions techniques, nous évaluons aujourd'hui à égale valeur les compétences managériales. Jusque-là, ces qualités étaient, elles-aussi, conventionnellement recherchées, mais elles pouvaient parfois être reléguées au second plan face à la réalité opérationnelle et le quotidien. Les deux confinements et le travail à distance ont montré à quel point elles étaient indispensables.

 

C’est en effet un constat que font bon nombre de DRH : l’effet loupe du travail à distance sur les capacités managériales…

 

Exactement. Savoir embarquer son équipe et maintenir sa motivation quand on la voit tous les jours, ce n’est déjà pas si facile, alors savoir le faire à distance ! Il faut trouver le bon équilibre, instaurer des rites, maintenir le lien, être à l’écoute, savoir repérer les signaux faibles chez ses collaborateurs… c’est loin d’être évident. Or, le télétravail va s’inscrire durablement dans les nouvelles habitudes. Pas à 100% bien sûr, ce n’est pas souhaitable, mais chez PwC pour les Entrepreneurs, le distanciel peut représenter jusqu’à 40% du temps de travail. Si vous y ajoutez les journées que passent les collaborateurs avec leurs clients, le temps de présence sur site ne retrouvera pas ses niveaux d’avant crise. C’est une nouvelle donne qui nous oblige – et c’est tant mieux – à être encore plus attentif aux qualités managériales.

 

Concrètement, comment cela se traduit-il ?

 

A titre d'exemple, l'expérience du premier confinement nous a conduit à revoir nos critères d'évaluation au sein de nos 21 bureaux à travers la France. Les associés, les managers en poste et des représentants de la fonction RH se réunissent chaque année pour faire le bilan de l’année écoulée et discuter de l’évolution des collaborateurs. Même si chacun admettait facilement qu’il fallait laisser plus de place à la prise en compte des qualités managériales, la tentation d’un recentrage sur les aspects techniques pouvait perdurer. Désormais, nous prenons en compte, avec la même attention et la même exigence, un triptyque de compétences et contributions que nous avons baptisé TEC, pour Technique, Équipe et Client. L’objectif est bien de montrer que nous accordons la même importance à ces trois dimensions et que nous passons ainsi des déclarations d’intentions aux actes.

 

Cela suppose, également, de mettre en place un véritable programme de formation aux techniques managériales… 

 

Cela nous oblige même. On ne peut pas tenir ce discours-là sans donner à nos collaborateurs les moyens d’acquérir ou de développer ces compétences. Nous avions déjà des programmes de formation aux techniques de management mais nous voulons sortir des sentiers battus et revoir tout cela ! Nous avons donc constitué des groupes de travail qui construisent notre futur programme de formation et d’accompagnements personnalisés. Tout est ouvert. On peut par exemple développer le coaching ou proposer des modules de formation de développement personnel, comme des prérequis à l’apprentissage des techniques de management. Le premier groupe de travail s’est réuni cette semaine et notre objectif est que les modules de formation soient suivis à compter de l’été prochain. Pour nos managers, évidemment, mais aussi pour nos collaborateurs, qui sont les managers de demain. Nous privilégions en effet largement les promotions internes, qui représentent 70% des nominations.


Dans le triptyque évoqué plus haut, vous placez également la relation et l’attention portée aux clients au même niveau que les compétences techniques ou managériales…  

 

Parce qu’accompagner nos clients - des PME et des ETI - c’est le cœur du métier de PwC pour les Entrepreneurs. Compte tenu du contexte, nos clients n’ont sans doute jamais eu autant besoin d’écoute et de conseil. De la même façon que la crise sanitaire, parce qu’elle a imposé le travail à distance, a été un révélateur des enjeux managériaux, la crise économique donne tout son sens à notre rôle d’accompagnateur. Nous en sommes bien conscients, à l’aube de cette nouvelle année qui risque d’être bien difficile pour certaines entreprises.

 

Vous êtes DRH ? La politique RH de votre entreprise évolue ? Contactez-nous !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.