stiMA
Coaching professionnel

"Aucun dirigeant ne choisira pour un poste à responsabilité une incompétente"

Ce matin, je lis un tweet remarquable de Guy Mamou-Mani. Le cofondateur de #JamaisSansElles est très engagé en faveur de la parité. Sans complaisance, avec pragmatisme. J'admire sa démarche depuis longtemps. Voilà ce qu'il écrit : "Aucun dirigeant ne choisira pour un poste à responsabilité (administrateur, comex,...) une incompétente."

 

Il a, évidemment, mille fois raisons.

 

Mesdames, il vous faut en être convaincues : les seules à douter vraiment de votre légitimité, c'est vous-mêmes. C'est vrai dans les CA, dans les Comex, c'est vrai aussi aux postes d'encadrement. Cela s'appelle le sentiment d'imposture. Mais on peut le surmonter. Je vous assure.

 

Parce que je connais ce sujet par cœur, et parce qu'il me touche, je vais m'autoriser à en dire un peu plus : pendant 8 ans, je suis restée persuadée d'avoir été promue à un poste d'encadrement par hasard. Dans mon cas particulier, je n'ai jamais pensé que j'avais été nommée parce que j'étais une femme, mais par hasard, oui... uniquement parce que j'étais "au bon endroit au bon moment"... Le résultat est le même : impossible de me sentir vraiment à ma place. Pourtant, j'aimais mon métier, j'aimais mon équipe, j'avais la confiance de mon boss. Mais je n'ai jamais réussi à me défaire de ce sentiment : celui d'être arrivée là par erreur.

 

Conséquence : je me suis épuisée à en faire toujours plus, pour ne jamais montrer la moindre faille. Ne pas montrer ses doutes, pour ne pas risquer d'être démasquée, c'est typique du syndrome de l'imposteur.

 

C'est un cercle vicieux, dans lequel plus vous en faites, et plus on vous assure que vous êtes formidable, plus vous pensez que l'on se trompe sur votre compte et plus vous en faites, etc...

 

La bonne nouvelle, c'est qu'on peut en sortir, de ce cercle ! Le coaching professionnel permet de s'alléger du sentiment d'imposture. Il vous permet d'identifier les biais auxquels vous êtes vulnérables et qui vous amènent 1/ à dénigrer vos compétences ; 2/ à surestimer ce que l’on attend de vous au poste que vous occupez. Le coaching vous permet d’identifier ce qui vous rend légitime.

 

Alors ne faites pas comme moi, n'attendez pas 8 ans ;) C’est parce que j’ai voulu devenir celle que j’aurais aimé avoir à mes côtés que j’ai fondé le cabinet stiMA... « stiMA », cela veut dire « estime de soi »... c’est un bon début ;)


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.